Communiqué de presse

Posté le 17 mars 2021 par fdelon

L’OBSERVATOIRE DES VOLS COYOTE SECURE 2021

COYOTE publie la 4e édition de son Observatoire des vols, basé sur l’activité 2020 de son service de récupération de véhicules volés Coyote Secure, en complément des données officielles du Ministère de l’Intérieur et complété pour la première fois par le GIE des assureurs ARGOS. L’année 2020 a été rythmée par 1 vol toutes les 4 minutes en France, malgré un contexte sanitaire particulier qui a entraîné une baisse du nombre de vols par rapport à 2019.

En 2020, grâce à son service Coyote Secure, l’entreprise française a retrouvé 91% des véhicules dans les 48 heures suivant la déclaration de vol. Afin de démocratiser l’accès à sa solution déjà distribuée dans plus de 1000 concessions partenaires, COYOTE lance sa commercialisation sur son site web et dans ses Coyote Stores, avec une nouvelle offre et une installation en centres CARGLASS.

Les chiffres clés au niveau national

121 500 vols de véhicules en 2020, un chiffre en baisse de -13% par rapport à 2019.
• La valorisation des véhicules volés en 2020 est estimée à près de 1 milliard d’euros.

Les chiffres clés de l’Observatoire des vols Coyote Secure 2020

• L’Ile-de-France est la région la plus sinistrée avec un taux de 5,9/1000.
46% des voitures volées sont des SUV, dont 2/3 sont de marques françaises.
• Près de 6% des deux roues ont été volés en 2020.
• La probabilité de vol est 5 fois plus élevée pour les véhicules professionnels que pour les véhicules particuliers.
Le vol électronique reste la méthode utilisée dans 80% des cas.
43% des véhicules volés sont « enfouis », notamment en souterrain. Chiffre en augmentation chaque année, preuve que les filières se sont adaptées aux technologies classiques fonctionnant via les réseaux GSM ou localisation par GPS et qui deviennent inopérantes en sous-sol.

Une baisse des vols sur le territoire, portée par les deux périodes de confinement

On dénombre 121 500 vols de véhicules en 2020* en France, soit environ 1 vol toutes les 4 minutes. Malgré deux périodes de confinement et un couvre-feu instauré en fin d’année, le nombre de vols n’a diminué que de -13% par rapport à 2019.

« La valorisation des véhicules volés et assurés contre le vol par les 63 compagnies d’assurance adhérentes d’Argos, a représenté en 2020, 492 millions d’euros », ajoute Benoît Leclair, Directeur Général du GIE Argos.

Au global la valorisation estimée pour la totalité des véhicules volés représente près de 1 milliard d’euros**.

Dans l’ensemble, la baisse du nombre de vols en France est largement portée par les deux périodes de confinement, avec une baisse de -48% des vols en moyenne sur les deux périodes cumulées, toujours selon les chiffres du Ministère.

La période du 17 mars au 10 mai (premier confinement) est la plus impactée avec une diminution de -64% des vols sur le territoire français. Entre les deux périodes de confinement, on peut noter une très forte augmentation du nombre de vols sur le troisième trimestre.

 

Cette tendance se confirme également sur le parc Coyote Secure, avec une hausse importante des vols sur le mois de juillet et à partir de la rentrée de septembre.

« Nos services opérationnels Coyote Secure ont d’ailleurs enregistré un mois de septembre record, avec une hausse de +70% des vols par rapport à 2019 et un niveau jamais atteint depuis 2017 », précise Benoit Lambert, Directeur Général de COYOTE.

La sinistralité géographique en détails

 

En 2020 et malgré les confinements, la sinistralité progresse en Ile-de-France (+11%), en région PACA, en Occitanie et en Auvergne Rhône-Alpes. Si l’Ile-de-France est la région qui enregistre le taux de sinistralité le plus important (5,9/1000), celui-ci est également particulièrement élevé en région PACA (3,9/1000) et dans les Hauts de France (3,7/1000).

 

En volume, près de 50% des vols déclarés en France se concentrent sur 3 régions : Ile-de-France, PACA et Auvergne Rhône-Alpes.

 

Les SUV de marques françaises et les deux-roues, cibles privilégiées des voleurs

 

En volume, la catégorie SUV représente en 2020 près de la moitié des vols de voitures avec 46% des vols, un chiffre en hausse par rapport à 2019. Si les SUV concentrent le taux de sinistralité le plus important (3,1/1000), les SUV de marques françaises sont régulièrement concernés par le vol et représentent 67% des vols de SUV, ce qui correspond au global, à 31% de l’ensemble des vols de voitures.

Toutes les catégories de voitures sont néanmoins concernées par le vol et notamment les citadines grand-public, prisées pour leurs pièces détachées. Pour preuve, 4 modèles de citadines de grande diffusion font partie du top 10 des voitures les plus volées en 2020.

 

Près de 6% des deux-roues du parc Coyote Secure ont été volés au cours de l’année 2020, un chiffre quasiment stable malgré les périodes de confinement. Les deux roues sont particulièrement vulnérables du fait de plus nombreux points faibles comparés aux véhicules quatre roues (enlèvement du véhicule, dissimulation, démontage rapide, maquillage facilité…).
Le scooter reste le deux-roues le plus souvent volé avec un taux de sinistralité deux fois plus important que
celui de la moto, jusqu’à atteindre
près de 10% par an !

 

La probabilité de vol est cinq fois plus élevée pour les véhicules professionnels que pour les véhicules particuliers.
Pour les véhicules liés à l’activité professionnelle, les VUL (véhicules utilitaires légers) et les poids lourds connaissent un fort succès auprès des filières de vol, notamment pour la marchandise et les équipements spécifiques qu’ils peuvent abriter.

La valeur marchande importante des engins de chantier ou agricoles, attire de plus en plus l’attention des voleurs de véhicules.


« Un véhicule retrouvé peut en cacher un autre »

Depuis 2017, les services opérationnels Coyote Secure récupèrent en moyenne 8% de voitures en plus des voitures équipées de la solution de récupération après-vol. Même constat pour les deux-roues équipés de la solution Coyote Secure. Pour 10 deux-roues récupérés, 6 deux-roues supplémentaires sont retrouvés en moyenne grâce à une saisie incidente, un chiffre en constante augmentation chaque année du fait de la professionnalisation des filières et l’utilisation de caches ou zones de sèche .

Ainsi en septembre 2020 à la suite d’un vol de SUV déclaré dans le département de l’Essonne, les détectives Coyote Secure ont traqué le véhicule sur plusieurs centaines de kilomètres jusqu’au port du Havre. La Police portuaire, informée par les services Coyote Secure, a ainsi pu mettre la main sur 4 SUV dissimulés dans un container en partance pour un autre continent, pour un préjudice estimé à plus de 120 000 euros. Ou encore en fin d’année 2020, où une moto volée équipée de la solution Coyote Secure, a permis de récupérer dans un container, 16 autres motos volées.

Les véhicules saisis sont ensuite identifiés par les techniciens du GIE ARGOS, puis restitués par le biais des autorités aux propriétaires, dans la mesure où la récupération intervient dans les 30 jours suivant la date du vol.

« Bien souvent les véhicules volés sont destinés à l’international (Afrique, Europe de l’Est en particulier) et il n’est pas rare que nos équipes aient à intervenir sur des lieux connus pour l’export, comme le port du Havre ou celui d’Anvers en Belgique, avec à la clé des saisies exceptionnelles », confie Benoit Lambert.

Méthodologie du vol : les filières se sont adaptées à la technologie

Nb : ces données, exclusives au parc Coyote Secure, sont également utilisées par les forces de l’ordre qui ne disposent pas de ces informations dans les procès-verbaux.

80% des voitures sont aujourd’hui volées via le vol électronique, appelé « mouse jacking ». Cette méthode de vol est en nette progression depuis 2017.

Les voleurs utilisent désormais quasi exclusivement la technologie pour pirater les systèmes des véhicules de plus en plus équipés en électroniques. Par exemple, la méthode de l’attaque relais, de plus en plus utilisée, permet de déverrouiller et démarrer les voitures à distance et sans effraction, en captant le signal de la clé grâce à des outils spécialisés. Une autre technique très répandue, le vol à la prise OBD (On Board Diagnostics) ou prise diagnostic, permet aux voleurs de se connecter directement à l’électronique du véhicule depuis ce connecteur situé dans l’habitacle de la majorité des modèles commercialisés depuis le début des années 2000.

C’est également le cas sur les vols de deux-roues où les voleurs connectent un boitier spécifique sur l’électronique du véhicule pour le démarrer sans effraction.

Côté deux-roues, le vol par enlèvement reste la méthode favorite des voleurs. Associée au vol électronique les deux méthodes représentent 97% des vols de deux-roues. Cette technique de l’enlèvement consiste à embarquer le véhicule dans un camion ou camionnette pour le déplacer jusqu’à un atelier ou une cache, pour la plupart du temps démonter le deux-roues et le revendre en pièces détachées.

Une fois le véhicule volé (voiture et deux-roues), celui-ci est dans 43% des cas « enfoui ». C’est-à-dire dissimulé à couvert dans un lieu fermé, dans plus de la moitié des cas dans un parking sous-terrain, ou encore dans un box ou un container. L’enfouissement permet de procéder au démontage, ou de dissimuler le véhicule pour une période de « sèche » afin d’éviter sa localisation. L’enfouissement en sous-terrain a quasiment doublé entre 2017 et 2020, preuve que les filières se sont adaptées aux technologies « classiques ».

« En général les lieux de stockage ou zones de sèche sont choisis pour parer à une localisation via les technologies classiques de communication par réseaux GSM ou de localisation par GPS et donc enfouis en sous-terrain ou accompagnés de systèmes de brouillage pour rendre les solutions traditionnelles inopérantes », précise Benoit Lambert.

COYOTE démocratise l’accès au service Coyote Secure en diversifiant sa distribution, avec une nouvelle offre et une installation en centres CARGLASS

Bénéficiant de la technologie Traqueur® brevetée, le service Coyote Secure repose sur un traceur autonome et résistant aux brouillages, dissimulé par un professionnel dans le véhicule. Cette technologie ultra performante basée sur des protocoles de communication radio à basse consommation, est associée à une équipe de détectives dédiée en alerte 24h/24, 7j/7, qui récupère les véhicules volés sur le terrain en partenariat avec les forces de l’ordre. Ce modèle unique, fait de Coyote Secure la solution la plus efficace du marché, pour retrouver les véhicules même enfouis en sous-sol ou en zone blanche.

« Grâce à notre technologie radio brevetée, la réactivité, l’expérience et la connaissance du terrain de nos équipes opérationnelles, nous sommes devenus en quelques années la référence en matière de récupération après-vol. Un dépôt de plainte rapide de la part du client est une étape clé pour mettre en place une traque rapide et réussie où chaque minute compte. Passé 48 heures, les chances de récupérer un véhicule volé sont divisées par 10. », confie Benoit Lambert.

Depuis le lancement de Coyote Secure en 2018, le service est distribué à travers un large réseau de concessions automobiles et deux-roues. Plus de 1000 concessions partenaires distribuent et installent aujourd’hui la solution dans toute la France. Elles proposent aux clients une offre enrichie, qui associe le service Coyote Secure à l’application d’aide à la conduite Coyote Extend, compatible Carplay et Mirrolink.

Convaincu de proposer le service de récupération « après-vol » le plus performant du marché, utile et efficace aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises, COYOTE a décidé de diversifier la distribution de Coyote Secure, afin d’élargir son marché et pouvoir adresser de nouveaux clients en dehors du contexte d’achat d’un véhicule.

Depuis le 16 mars 2021, COYOTE propose une nouvelle offre sur ses propres canaux à savoir son site internet, son service clients par téléphone, ainsi que les 14 Coyote Stores, implantés en France.
Cette nouvelle offre, simple et accessible, est commercialisée sous la forme d’un abonnement mensuel à 9,99 euros / mois (engagement de 24 mois), auxquels viendront s’ajouter 149 euros de frais de mise en service pour l’achat du traceur Coyote Secure et son installation.

L’entreprise française est par ailleurs partenaire de plusieurs compagnies d’assurance pour proposer son service Coyote Secure à leurs clients assurés contre le vol et ainsi diminuer la sinistralité, qui est un enjeu important. Aujourd’hui, COYOTE souhaite renforcer ces liens, et développer de nouveaux partenariats avec les assureurs, qui se montrent de plus en plus intéressés par sa solution.

Le client ayant souscrit au service sur ces nouveaux canaux peut désormais se faire installer son dispositif dans 223 centres CARGLASS partout en France, grâce à un nouveau partenariat stratégique entre les deux sociétés.

 

*Interstat Insécurité et délinquance en 2020 n°32 – 28 Janvier 2021 
**Chiffre estimé sur la base des rapports du GIE ARGOS et dont la valeur moyenne d’un véhicule volé est de 7900 €